Renato Assad
Socialisme ou Barbarie Brésil – Tendance du PSOL

La semaine dernière a été l’une de plus déterminantes de la crise du gouvernement Bolsonaro, marquée par les soupçons d’une scandaleuse intervention du gouvernement au sein de la Police Fédérale du Brésil. Dans ce contexte, le matin du mercredi 13, la tendance Socialisme ou Barbarie du PSOL a réalisé une importante activité politique.

Dans un scénario d’attaque aux droits démocratiques et à la vie des travailleurs, nous avons mis une banderole dans l’avenue Rebouças de Sao Paulo pour dénoncer le nombre de morts, dont la majorité sont des travailleurs et des travailleuses, avec le slogan « Fora Bolsonaro » (Dehors Bolsonaro). 

Nous n’avons aucune intention de faire ici une auto-proclamation de notre organisation, mais nous voulons souligner les interventions de ce genre. Comme nous l’avons souligné dans d’autres articles, ces actions sont fondamentales pour faire avancer la construction de la conscience  politique. Les interventions dans les rues montrent la voie pour construire la lutte permanente et par la base contre le gouvernement génocidaire de Bolsonaro.

D’autre part, le Parti des Travailleurs (PT) et les centrales syndicales qu’il dirige montrent une passivité apathique et ne prennent aucune initiative réelle contre le gouvernement, ce qui permet à Bolsonaro d’imposer son projet. Cela constitue une nouvelle trahison criminelle à notre classe. Il faut dire que le groupe parlementaire du PT est le plus important du parlement, mais ils se refusent à impulser la procédure de destitution du président, une manœuvre utilisée auparavant par la droite et l’extrême droite à de nombreuses occasions.

De son côté, le PSOL, un parti que nous construisons et que nous considérons comme un outil fondamental pour dépasser le « lulisme » dans la lutte contre Bolsonaro, n’arrive pas à jouer son rôle à cause de la politique inactive de sa direction. Face à une crise qui s’aggrave, le parti attend passivement les positionnements du PT et il n’a pas pu s’unifier pour impulser collectivement la destitution de Bolsonaro.

Le contexte de la pandémie, qui souligne les contradictions plus profondes de la société capitaliste ne doit pas justifier l’immobilité politique. Bien au contraire, nous devons faire face à une crise historique pour avancer vers la construction d’une société radicalement opposée de celle que nous avons aujourd’hui.

C’est pour cela que nous appelons à réaliser des actions politiques alternatives, qui dépassent la dynamique virtuelle, dans la double bataille contre Bolsonaro et contre le covid-19, en prenant les mesures de planification et de distanciation sociale nécessaires. C’est une tâche centrale pour avancer vers la construction de comités de lutte et de résistance contre Bolsonaro. Il n’y a pas de médiations possibles contre ce gouvernement qui cherche à durcir le régime pour le maintien des intérêts du capital financier et de son agenda criminel.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here