Santiago Follet 

Les quarantaines obligatoires imposées dans la plupart des pays autour du globe ont donné lieu à une paralysie de presque toute activité pendant plus de deux mois. Une paralysie qui a eu un énorme impact provoquant une crise à la fois économique, sanitaire et sociale qui aura de grandes conséquences pour l’avenir. Mais malgré cette immobilité momentanée, le cycle des rébellions populaires ouvert l’année dernière n’a pas vu sa fin avec la pandémie. Tout au contraire, les récentes manifestations à Hong Kong, en Equateur ou encore au Chili, montrent que la gestion capitaliste de la crise du coronavirus n’a fait qu’aggraver les contradictions déjà existantes.

Hong Kong : les manifestations massives pour les droits démocratiques ont repris.Vers un déconfinement de la lutte des…

Posted by Socialisme ou Barbarie on Sunday, May 24, 2020

De l’autre côté, une réponse réactionnaire s’exprime dans des pays gouvernés par l’extrême droite, comme le Brésil de Bolsonaro et les Etats-Unis de Trump, où des manifestations réactionnaires anti-quarantaine ont été observées. Dans l’Etat Espagnol, les manifestations fascistes issues des quartiers riches de Madrid montrent l’avancée des secteurs les plus aisés qui ne supportent pas l’arrivée au pouvoir de l’alliance PSOE-Podemos. Une situation qui relève des contradictions profondes entre les classes sociales du pays voisin que la pandémie est venue exacerber.

Manifestación reaccionaria y anti-cuarentena en Barcelona

#Coronapijos: Las protestas reaccionarias contra el gobierno llegan a Barcelona.Esta tarde unas 200 personas han salido a las calles del barrio de Sarrià-Sant Gervasi – la zona más pudiente de la ciudad condal – a protestar contra el Gobierno y contra la cuarentena, con gritos de "Libertad" y "Gobierno dimisión", replicando las manifestaciones iniciadas en el barrio de Salamanca de Madrid.Esta movilización ha tenido una respuesta por parte de una treintena de antifascistas, portando pancartas por la sanidad pública. A la par, en el barrio de Gràcia se concentraban un centenar de personas convocadas por la izquierda independentista, en la misma plaza donde el martes los Mossos d'Esquadra les reprimieron.

Posted by Socialisme o Barbàrie on Wednesday, May 20, 2020

Nous pouvons constater que les travailleurs qui ont été en première ligne de l’exposition au virus se mobilisent pour faire avancer leurs revendications. Nous parlons bien évidemment des ouvriers qui ont fait bouger le monde pendant le temps du confinement, comme les ouvriers de Renault et les grévistes de Nissan en Catalogne, les livreurs qui luttent contre la précarisation du travail, les femmes en lutte contre les féminicides et notamment les travailleurs et les travailleuses de la santé publique.

Ces derniers se mobilisent toujours pour sauver des vies alors que les gouvernements capitalistes les ont abandonné. Les hospitaliers sont actuellement à l’avant-garde de la mobilisation contre le coronavirus et contre la gestion catastrophique de la crise menée par les gouvernements. En France, les soignants organisent des rassemblements devant les hôpitaux et préparent une grande manifestation nationale le 16 juin. La priorité de la période est de soutenir les soignants et tous les travailleurs en lutte. Déconfinons nos colères et nos mobilisations ! 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here