L’une a 76 ans et l’autre 35 ; l’une est états-unienne et l’autre française ; l’une figura sur la liste des 10 criminels les plus recherchés par le FBI avant d’être jugée non coupable et l’autre se bat pour que soient jugés les gendarmes responsables de la mort de son frère le 19 juillet 2016, dans le Val-d’Oise. Activiste, essayiste et ancienne professeure en Californie, Angela Davis a par deux fois été candidate à la vice-présidence des États-Unis pour le Parti communiste, qu’elle quitta en 1991 ; elle milite aujourd’hui pour la création d’un mouvement capable de « représenter la classe ouvrière, les mouvements antiracistes, les questions féministes et LGBTQ, les revendications contre la guerre et la justice environnementale ». Éducatrice spécialisée, Assa Traoré est devenue l’une des figures du combat contre les violences policières et multiplie les déplacements afin de manifester son soutien aux grévistes, aux cheminots ou aux étudiants qui occupent les universités : « La France divise son peuple : une partie est oppressée, l’autre est soulagée », lance-t-elle pour mieux appeler au soulèvement populaire. Elles ne s’étaient jamais rencontrées. Nous avions à cœur d’y remédier : voici chose faite, à Paris, un jour de juin 2018.

Source : Ballast

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here