Ce matin, la police a réprimé les voisins de Guernica, en détruisant et en mettant en feu leurs cabanes. Pendant que les voisins se retirent face à l’avancée policière, la police lancent des gaz lacrymogènes.

Le gouvernement a commencé une brutale répression dans les terrains de Guernica, après d’avoir interrompu unilatéralement les négociations avec les familles sans les donner aucune réponse. Hier, Sergio Berni, ministre de sécurité de la province de Buenos Aires, a autorisé ce déploiement des milliers de policiers pour augmenter la pression contre les voisins. Aujourd’hui, il y a des voisins blessés par les tirs de la police et les cabanes ont été détruites par les forces de l’ordre.

Manuela Castañeira, porte-parole du Nuevo MAS, a été présente à Guernica pour accompagner les voisins, qui mènent une dure lutte depuis plus de 100 jours, sans obtenir autre réponse de la part du gouvernement que la répression. Le Nuevo MAS et d’autres organisation d’extrême gauche organisent en ce moment des blocages des routes dans tout le pays en solidarité des voisins réprimés par le gouvernement.

Les images des policiers qui détruisent des cabanes, qui allument le feu dans les maisons précaires et qui tirent contre les familles sans-toit sont extrêmement violentes. C’est la preuve qui montre que le gouvernement a décidé de répondre par la répression aux réclamations des familles sans-toit, qui demandaient juste un morceau de terrain pour pouvoir y habiter.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here