Depuis le lancement du mouvement “Ni una menos” en 2015 en Argentine, les femmes latino-américaines sont passées à l’offensive en termes de revendications pour faire face à la croissante violence machiste. De même, le Mexique a connu un mouvement similaire en 2016 sous le nom “Vivas nos queremos” et l’écho de ces consignes n’a fait que s’amplifier partout en Amérique Latine. La mobilisation de rue a structuré des puissants mouvements qui ont soutenu d’immenses journées de manifestations pendant les dernières années qui ont fait bouger les lignes.

En Argentine un succès a été obtenu en ce qui concerne la législation en matière d’avortement. En 2018, un premier projet avait été bloqué par le Sénat. La mobilisation se poursuivait malgré les fortes contraintes imposées par le contexte de pandémie, et en décembre 2020 a finalement été adoptée la loi qui confirme la dépénalisation de l’avortement jusqu’à la 14e semaine.

Cette victoire historique a provoqué un effet “boule de neige” dans les pays de la région. Au Chili, en Equateur, en Colombie et au Costa Rica, les femmes commencent à faire un maximum de bruit pour pousser à ce que les parlements respectifs débattent d’une loi d’IVG. Récemment, en septembre 2021, la Cour-suprême du Mexique a rendu inconstitutionnelle la criminalisation de l’avortement dans ce qui invalide une législation de l’État de Coahuila qui prévoyait des peines de prison en cas d’avortement. L’état de Oaxaca avait déjà légalisé l’IVG en 2018. 

Par ailleurs, dans les pays du “nord” du monde, nous constatons que l’arrivée au pouvoir des forces de la droite la plus réactionnaire ramène en parallèle la remise en question des droits fondamentaux déjà acquis par les femmes. C’était le cas de la Pologne l’année dernière et celui de la loi restrictive du droit à l’avortement au Texas aux États-Unis.

Nous pouvons alors constater deux phénomènes contradictoires qui se déroulent. Pour tirer un bilan de la période et faire ressortir les éléments positifs, nous vous proposons une rencontre ouverte avec des camarades qui participent activement à cette lutte, avec des invitées de plusieurs pays de l’Amérique Latine. Tout cela pour nous inspirer de leur détermination et continuer la bataille en défense des droits des toutes les femmes avec fierté et solidarité internationale, car le chemin à parcourir est encore long.

On se retrouvera le dimanche 26 septembre afin de pouvoir partager des expériences de lutte, transmettre toute notre solidarité internationale avec toutes les femmes qui se battent encore dans ces différents pays. Nous allons réfléchir aux stratégies à mettre en oeuvre en vue d’obtenir satisfaction dans nos demandes liées à l’IVG en France et l’importance de rester mobilisées pour les droits de toutes les femmes et des LGBTI.

 

Intervenantes: 

Carla Tog, Las Rojas Argentine

Heidy Valencia, Las Rojas Costa Rica, porte-parole de la campagne Aborto Legal Costa Rica

Mary, Las Rojas Paris

 

Dimanche 26 septembre – 16 h 

Café de Paris – 158 rue de Oberkampf – Métro Ménilmontant

Événement facebook : https://www.facebook.com/events/695296028535480/

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here