28 septembre : Las Rojas se mobilisent à l’international pour le droit à l’IVG

Dans le cadre de la journée mondiale pour le droit à l'avortement le collectif féministe Las Rojas s'est mobilisé dans plusieurs pays à l'international, comme le Costa Rica, la France ou encore l'Etat Espagnol. En Argentine, le mouvement féministe a organisé un rassemblement devant le Congrès argentin pour exiger la mise en place de la loi d'IVG approuvée l'an dernier. Le même jour, le parlement du Chili a voté la dépénalisation de l'avortement.

0
50

En Argentine, le rassemblement du 28 septembre a commencé en milieu d’après-midi et a eu son importance, puisqu’il s’agissait de la première fois que des personnes se rassemblaient dans les rues après l’adoption de la loi sur l’avortement en Argentine le 14 janvier 2021.

Las Rojas Argentine

 

Un autre fait important de la journée a été la grande nouvelle : dans le pays voisin du Chili, la dépénalisation de l’avortement jusqu’à 14 semaines vient d’être approuvée par le parlement, grâce à la lutte de la marée verte qui se répand dans toute la région.

Le principal slogan de la journée était que l’IVG devait être mis en œuvre sur l’ensemble du territoire et qu’il devait y avoir un budget pour son application. Ils ont également dénoncé les recours qui ont été déposés contre la loi dans différents endroits tels que Mar Del Plata, Salta, Cordoba et d’autres parties du pays.

Las Rojas Argentine

Marina Hidalgo Robles – porte-parole de Las Rojas Argentine, a déclaré : « Nous dénonçons également l’ingérence des objecteurs de conscience dans les hôpitaux, qui entravent l’accès à notre droit. En ce sens, nous rejetons les recours judiciaires déposés dans la ville de Mar del Plata (province de Buenos Aires) et dans les provinces de Cordoba, Catamarca, San Juan, Salta, Mendoza et Chaco pour déclarer la loi inconstitutionnelle. Nous nous sommes également positionnées contre la demande de licenciement de Miranda Ruiz, médecin de Salta qui a pratiqué un IVG ».

Une autre revendication présente dans l’activité était la dénonciation de la nomination de Manzur comme chef de cabinet. Membre de l’Opus Dei, une organisation anti-IVG, il a empêché l’avortement d’une fillette de 11 ans lorsqu’il était gouverneur de Tucumán.

Las Rojas Costa Rica

Las Rojas ont intervenu avec force. Il y a eu des chants avec des slogans et elles ont terminé par un rassemblement « pañuelazo » devant le Congrès argentin. Il y a eu également une importante participation de las Rojas aux mobilisations au Costa Rica, en France et à Barcelone.

Las Rojas Barcelone

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici