Avec Philippe Poutou, l’urgence anticapitaliste et révolutionnaire

La pandémie de Covid-19 révèle à quel point le système capitaliste produit une société faite de violences et d’injustices, de racisme et d’inégalités. C‘est aussi un avant-goût de la crise climatique dont on mesure déjà les premiers effets. Ce système mortifère est bel et bien incapable de répondre aux besoins fondamentaux de l’ensemble de la population.

Pendant que les bénéfices des entreprises du CAC40 et les fortunes des milliardaires continuent d’augmenter, les salaires sont au plus bas et des dizaines de milliers d’emplois supprimés. Depuis le début de la crise sanitaire, un million de personnes ont basculé dans la pauvreté et la réforme de l’assurance chômage va encore davantage aggraver la situation des plus précaires. Nous avons besoin de construire un mouvement d’ensemble pour arrêter ce pouvoir au service des capitalistes et en finir avec les politiques de casse sociale.

Du côté de Macron et de la plupart des prétendants qui aspirent à le remplacer, l’autoritarisme est l’unique réponse, comme le montre la volonté de prolonger le pass sanitaire, et la surenchère sécuritaire alimente les discours racistes et réactionnaires d’une extrême droite décomplexée. L’indignité des politiques migratoires de Macron, le racisme outrancier d’un Zemmour et le risque de l’arrivée au pouvoir de Le Pen, exigent une riposte spécifique contre l’extrême droite et les politiques anti-sociales qui la font prospérer.

Pour combattre ce système et tout ce qu’il engendre de plus nauséabond, pour construire une autre société, les exploitéEs et les oppriméEs ne peuvent compter que sur eux-mêmes et prendre leurs affaires en main. Pour cela, nous avons besoin dans les luttes de frapper ensemble, de construire les mobilisations unitaires les plus larges, pour résister et gagner. Cette campagne doit aussi aider toutes celles et ceux qui veulent combattre le capitalisme à s’organiser dans la durée. C’est le sens de la candidature anticapitaliste et révolutionnaire du NPA, celle de Philippe Poutou, ouvrier de l’automobile au chômage.

Pour en savoir plus, en discuter, et plus si affinités, rendez-vous le jeudi 21 octobre 2021 à partir de 20h à La Bellevilloise (Paris 20e), avec Philippe Poutou et d’autres intervenantEs du monde du travail et de la jeunesse.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here