Dans un contexte de remise en question des droits des femmes, renforçons l’organisation et la solidarité féministe internationale 

Une grande mobilisation internationale le 28 septembre 2022, à l'occasion de la journée mondiale du droit à l'avortement.

0
7

Inspirées par l’exemple des femmes et du peuple iranien révolté, la mobilisation du 28 septembre à Paris a été un succès pour le mouvement des femmes françaises. Une manifestation appelée non seulement en soutien aux femmes iraniennes mais aussi aux femmes américaines et polonaises qui ont vu leur droit à l’autonomie de leur corps remis en question par la justice et par la vague de croissance de l’extrême droite.  

Il faut signaler qu’à ce moment il existe la possibilité et la demande d’inscrire le droit à l’IVG dans la Constitution française. Il s’agit d’une démarche pertinente mais qui contraste avec une réalité de manque des ressources pour les associations qui assurent le droit à l’avortement, notamment le Planning familial. Ainsi, il existe une demande d’augmenter les délais pour pratiquer l’IVG pour éviter aux femmes de devoir partir à l’étranger pour assurer la procédure. Il y a également des informations sur les problèmes d’accès à l’IVG qui viennent des refus de la part des médecins qui s’emparent dans l’objection de conscience. 

De toute manière, la seule inscription du droit à l’avortement dans la Constitution ne pourra pas résoudre les problèmes matérielles d’accès à l’IVG. Nous croyons seulement en la force d’un mouvement féministe organisé pour obtenir les moyens qu’aujourd’hui ne sont pas mis à disposition des femmes en besoin. 

Dans ce contexte, un grand nombre des jeunes s’est donné rendez-vous dans la rue le 28 septembre à Paris à l’occasion de la journée internationale pour le droit à l’avortement. Nous avons participé au cortège du NPA Jeunes, un cortège animé et combatif, qui a réuni entre 200 et 300 manifestants pour les droits des femmes. 

Le NPA Jeunes a également proposé une réunion publique au lendemain de la manifestation, le 29 septembre, pour continuer à échanger sur l’émancipation des femmes et la construction d’un féminisme révolutionnaire qui soit liée à l’idée d’en finir avec toutes les formes d’exploitation. 

Lors du meeting, Mary, militante au NPA Jeunes Paris 8, a expliqué dans son intervention l’exemple d’organisation des femmes argentines qui ont obtenu la légalisation de l’avortement en 2020, après une longue bataille. Il s’agit d’une lutte qui a inspiré l’organisation des femmes dans toute la région de l’Amérique Latine pour prendre la rue et exiger la légalisation de l’IVG dans chaque pays. Nous prenons cet exemple pour nous inspirer et pour continuer la bataille en sachant que nous pouvons lutter et surtout que nous pouvons gagner.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici