La jeunesse emmerde Javier Milei !

0
25

Plus de deux millions de personnes sont descendues dans la rue en Argentine ce mardi 23 avril à l’appel des organisations politiques et syndicales des étudiant.es, des enseignant.es et des personnels.

Dans un pays avec plus de 200% d’inflation annuelle, les universités peinent à tenir. Mais malgré le contexte de montée exorbitante des prix des services d’eau, de gaz et d’électricité, le gouvernement Milei refuse d’augmenter le budget pour l’université publique. En ce moment, les universités fonctionnent presque sans électricité, dans des conditions totalement déplorables.

Le plan tronçonneuse de Milei implique des coupes budgétaires pour réduire le déficit fiscal. Cela se traduit par des attaques à la science et la culture, des licenciements et des réductions budgétaires pour les facs et les instituts de recherche, comme le Conicet.

Milei no se aguanta más

Cette mobilisation a été largement construite et préparée en amont. L’organisation étudiante《 Ya Basta ! 》appelait depuis des mois (même avant la rentrée scolaire durant les mois d’été) à la construction d’un 《 estudiantazo 》. Une grande révolte du mouvement étudiant s’est organisé par des assemblées générales, occupations de facs, casserolades et manifestations massives. Cette orientation avait été combattue par les forces du FIT-U, en particulier par le PTS, qui refusait d’appeler à la révolte étudiante pour prioriser les assemblées de quartier.

A partir du《 Camp Anticapitaliste 》du mois de février dernier, Ya Basta ! s’est donné les moyens de construire l’estudiantazo auprès de larges secteurs. Cette orientation démontre toute sa pertinence avec cette manifestation des masses (la plus importante depuis l’arrivée au pouvoir de Milei) qui renvoi le président d’extrême droite dans les cordes.

Cette manifestation étudiante est particulièrement importante dans le contexte actuel des élections européennes et de montée de l’extrême droite. Le cas argentin montre que l’extrême droite, malgré ses prétentions antisystèmes, dès qu’elle arrive au pouvoir, mène à bien des politiques capitalistes contre les intérêts des travailleur.euse.s, des jeunes et des secteurs populaires.

La solidarité internationale et l’apprentissage des expériences des luttes à travers le monde est fondamental pour pouvoir mettre sur pied une alternative politique révolutionnaire et internationaliste contre tous les réactionnaires.

En Argentine, les militant.e.s révolutionnaires revendiquent l’expérience du Cordobazo, un processus de mobilisation ouvrière-étudiante en 1969, à la manière du mai 68. L’unité entre les jeunes et les travailleur.euse.s peut montrer la voie à une contestation généralisée d’ampleur pour défaire Milei et toute sa politique réactionnaire. Dans ce sens, la rencontre militante du 27 mai est un point d’appuie pour que les jeunes, les féministes, les travailleur.euse.s, les chômeur.euse.s, le mouvement des droits humains convergent dans un mouvement d’ensemble contre Milei. La mobilisation du 1er mai et la grève générale du 9 mai se profilent comme deux dates centrales de manifestation pour un construire un plan de bataille pour gagner.

La jeunesse étudiante argentine montre la voie de la lutte contre l’extrême droite au niveau international. Cette mobilisation doit inspirer d’autres à poursuivre le même chemin. D’énormes mobilisations des jeunes existent en ce moment aux Etats-Unis en soutien au peuple palestinien ou encore en Grèce contre la privatisation des universités. Construire des organisations révolutionnaires dans la jeunesse en alliance avec la classe ouvrière est une tâche d’actualité pour relancer la perspective de la révolution socialiste dans la période qui s’ouvre.

Contre l’extrême droite, pour le droit d’étudier, pour une société débarrassée de l’exploitation capitaliste, faisons de ce 1er mai une date d’énorme mobilisation ouvrière et internationaliste, en solidarité avec les jeunes et les travailleur.euse.s argentins, en solidarité avec tous les peuples opprimés et exploités du monde entier.

La jeunesse emmerde le Rassemblement National ! La jeunesse emmerde Javier Milei !

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici