Elections au Costa Rica : Ni Chaves ni Figueres !  Reprenons la rue contre les mesures d’austérité !

Communiqué du NPS-Las Rojas Costa Rica la veille des élections présidentielles.

0
16

Communiqué de Las Rojas – Nouveau Parti Socialiste Costa Rica, le 3 avril 2022. 

 

Ni Chaves ni Figueres !  Reprenons la rue contre les mesures d’austérité !

Nous appelons à annuler le vote en refus de candidatures qui ne nous représentent pas.

Le gouvernement de la PAC (Parti d’action citoyenne) laisse derrière lui en détérioré les conditions de vie et les droits de la majorité travailleuse. Son agenda d’ajustements et d’attaques envers les secteurs populaires ont approfondi les inégalités à Costa Rica, fait qui a fortement impacté  les secteurs historiquement opprimés.

Carlos Alvarado s’est dédié systématiquement à donner le dos au mouvement féministe mobilisé, il a beaucoup négocié les droits des femmes avec les secteurs le plus conservateurs : l’église, le grand entrepreneuriat et le FMI, pour garantir le plan d’austérité et de répression. Cela a permis l’avancée des partis bourgeois les plus répugnants qui se disputent aujourd’hui la future présidence et l’assemblé législative.

L’état est complice et responsable de reproduire la violence machiste et classiste, garantir l’impunité, les féminicides, le harcèlement et la violence sexiste, à ce qui s’ajoute les inégalités économiques qui subissent les grands majorités et en particulier les femmes et les diversités sexuelles qui se voient exposées à une vie d’abus, exploitation et mort.

En conséquence nous vivons une augmentation alarmante de la violence patriarcale, économique légitimée avec des candidats à la présidence ouvertement libéraux et machistes. Nous sommes profondément écœurées de l’idée d’un prédateur sexuel allié aux anti-droits comme Rodrigo Chaves puisse être président , mais aussi du possible retour au pouvoir d’un répresseur des luttes sociales corrompu et conservateur comme José Maria Figueres.

Les deux candidats ont laissé voir dans leurs campagnes qu’ils sont des ennemis de la classe, des femmes et de la jeunesse. C’est pour cela, que Las Rojas et le NPS nous appelons à annuler le vote en rejet des ces candidatures qui ne nous représentent pas. Le vote utile va seulement donner de la légitimité à l’application des plans d’austérité et d’oppression d’un nouveau gouvernement bourgeois.

Quelqu’il soit le prochain mandat, il représente un recul et une menace pour nos droits historiquement acquis. Nous voyons pour cela, l’importance d’appeler à une manifestation massive le 8 mai, jour de passation de mandat, avec l’ensemble des exploités et des opprimés. Avec l’élan du dernier 8 mars nous prendrons la rue pour continuer à faire histoire. 

Nous appelons les organisations féministes, LGBTI, écologistes, syndicales, étudiants, partis de gauche, défenseurs des droits humaines, et la société dans son ensemble à s’organiser pour lutter contre l’agenda capitaliste et patriarcal du prochain gouvernement et du FMI.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici