Face aux attaques contre le droit à l’IVG : plus organisées que jamais ! 

Toute notre solidarité féministe internationale avec les femmes mobilisées aux Etats-Unis contre les attaques au droit à l'avortement.

0
20

Pendant le mois de mai, un premier tour des manifestations a eu lieu face à la menace de révocation de l’arrêt historique « Roe versus Wade » annoncé par le portail Politico. Malgré les mobilisations, la Cour suprême des États-Unis a révoqué ce vendredi 24 juin 2022 son arrêt historique qui garantissait jusqu’ici le droit des américaines à avorter.

Il s’agit d’une semaine « productive » pour la Cour Suprême, qui a sorti jeudi dernier une nouvelle interprétation du droit constitutionnel qui élargit les possibilités de détenir des armes de feu dans la voie publique. Un jugement controversé dans le contexte des mass shootings dans le pays nord-américain. C’est important de signaler que pendant son mandat, Donald Trump avait nommé des juges à la Cours suprême qui commencent à déployer actuellement une politique jurisprudentielle dangereuse contre les droits humains aux États-Unis. 

Depuis la sortie du jugement (que selon l’organisation juridique des États-Unis a le statut de loi), plus de la moitié des Etats du pays, gouvernés par des conservateurs républicains, s’apprêtent à faire passer des lois ou des décrets pour interdire largement le droit à l’avortement. 

Face à cette situation, les protestations se sont multipliées à Washington et ailleurs. Grace à cette mobilisation, le président Joe Biden s’est vu dans l’urgence de promettre de soumettre au vote du Congrès Américain une loi fédérale pour garantir le droit à l’avortement. Cette promesse ne vient pas forcément de ses convictions mais plutôt de la pression populaire. Il faut savoir que les démocrates ont gouverné pendant des années sans vouloir faire passer une loi de ce type, par la peur des lobbys religieux. De même, les services d’avortement des associations ont toujours été le cible des attaques des extrémistes.

Aujourd’hui, un débat tactique se pose dans le mouvement des femmes aux Etats-Unis entre celles qui veulent tactiquement encore tout renvoyer aux urnes pour voter des représentants au Sénat et celles qui signalent d’une façon plus combative qu’il faut s’organiser par en bas.

Malgré le choc, les féministes n’ont pas perdu du temps pour commencer à s’organiser. Il y en a beaucoup qui tournent leur regard au sud, pour voir comment dans la même période historique, les mouvements des femmes de l’Amérique Latine ont obtenu des victoires sur l’IVG. Il y a également une énorme solidarité qui s’exprime par l’organisation des pratiques « secouristes » dans l’idée de continuer à financer les services et de pouvoir garantir les avortements en déplaçant les personnes aux Etats où ce droit sera encore légal. Pour nous, comme nous l’avons toujours dit en Argentine, la bataille sera politique et dans la rue. La tâche principale de la période sera de construire un mouvement féministe de masses jusqu’à l’obtention de la loi d’IVG.

Nous continuerons à exprimer notre solidarité internationale féministe avec les femmes américains, comme nous l’avons déjà fait vendredi dernier à la place de la République de Paris.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici