Les étudiant.e.s sur l’herbe et les pavés pour la Palestine

Le Jeudi 25 Avril, les étudiant.e.s de Columbia, CUNY et nombreuses autres universités étatsuniennes ont installé des campements sur leur campus en solidarité avec le peuple palestinien, le mouvement a rapidement été repris en France et semble lancer une nouvelle grande vague de démonstration de solidarité.

0
29

La mobilisation étudiante dans les campus des Etats-Unis

Suite aux annonces du gouvernement Biden d’opposition à un éventuel mandat d’arrêt de la Cour Internationale de Justice envers Netanyahou, un rassemblement a été organisé sur le campus de l’Université de Columbia à New York où différents collectifs de soutien à la Palestine ont pris la parole dans un décor de campement en hommage à celui tenu en 1969 contre la guerre du Vietnam, la police anti-émeute est appelée par la direction de l’université et arrête plus de cent étudiant.e.s.

En réponse, le campement à repris cette fois sous forme d’une vraie occupation dans une trentaine de fac partout dans le pays ont suivi le mouvement, notamment la voisine CUNY (Université de la Ville de New York), historiquement fac d’enfants d’ouvriers et de minorités ethniques, mais aussi dans de prestigieuses universités : Princeton, Harvard, MIT…
Iels demandent toustes la fin de toute relation de leurs établissement avec l’Etat d’Israël : financements, cursus, partenariat…

Dans chaque fac, la police est entrée sur les campus à l’appel des directions pour détruire les campements et arrêter plusieurs centaines de militant.e.s dans tout le pays. Sur les campus, la situation se polarise entre les étudiant.e.s, les staffs des facs et une partie des professeur.euse.s soutenus par les travailleur.euse.s locaux face aux directions, professeur.euse.s sionistes et médias.

Le mouvement s’organise dans la durée avec comité d’organisation, service d’ordre, correspondant.e.s presse, les étudiant.e.s sortent des campus et vont vers les places des centre-villes pour prendre la parole avec les autres organisations de la classe ouvrière et de solidarité avec le peuple palestinien. Dans les grandes universités privées, les revendications restent très onusiennes et dirigées vers le gouvernement Biden, à CUNY, s’ajoutent les “quatres demandes” dont la gratuité pour toustes.

Solidarité internationale à l’université de Buenos Aires, Argentine. 

 

En France, la jeunesse montre la voie pour construire une mobilisation d’ampleur

En France, lors du meeting d’Emmanuel Macron, de nombreux.ses étudiant.e.s étaient venus l’accueillir avec keffiehs et drapeaux palestinien avant d’être expulsé par plusieurs centaines de CRS. Le mouvement étudiant de solidarité a commencé en réponse à l’expulsion de l’occupation de Sciences Po Paris et s’est étendu à tout le pays, près de 500 personnes étaient présentes pour une rassemblement Place du Panthéon ce vendredi 3 Mai représentant plusieurs organisations de jeunesses, facs et écoles de toute la région parisienne, les étudiant.e.s mobilisé.e.s de Tolbiac appellent la fin de toute relation avec Israël de l’Université Paris 1.

Chacune de ces initiatives est fortement médiatisé en France et à l’international, plusieurs médias anglophones et arabophones étaient présent au rassemblement devant le Panthéon, les médias bourgeois sont dans la même offensive qu’aux Etats-Unis et accusent d’antisémtisme chaque intervention; les vidéos amateures de France, des USA et d’ailleurs qui tournent sur les réseaux témoignent de la solidarité international avec la Palestine et poussent de plus en plus tout le monde à prendre part à la mobilisation.

Alors qu’Isräel semble arriver à bout de son invasion de la bande de Gaza avec les bombardements des derniers quartiers de Rafah, le mouvement de solidarité avec la Palestine reprend une nouvelle fois à l’échelle internationale avec des revendications anti-impérialistes fortes de coupure des relations avec Israël et la fin des livraisons d’armes, ces dernières font preuves de l’importance politisation de la conscience publique, cette deuxième vague s’organise à la base et témoigne de l’absence de la gauche bourgeoise et des syndicats.

Le mouvement se massifie à l’international avec des occupations aux Royaume-Uni et en Australie, à Paris plus de 250 étudiant.e.s ont pris part à une assemblée générale inter-facs ce Lundi 6 Mai à Paris 8 pour décider de la suite du mouvement. Un rassemblement à République le 8 mai, ainsi qu’une grande manifestation se prépare pour le 15 Mai, anniversaire de la Nakba, avec la participation de plusieurs organisations. La mobilisation de la jeunesse étudiante peut relancer les manifestations massives en soutien au peuple palestinien pour arrêter le massacre. Le mouvement ouvrier doit se joindre à la mobilisation de la jeunesse. 

@freepalestine.etudiants

AG Inter facs ~ Université Paris 8 #freepalestine ????????????

♬ son original – Free Palestine ????

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici