Poutou va en être ! Une énorme victoire démocratique grâce aux efforts militants

Le candidat du NPA à l'élection présidentielle a confirmé avoir dépassé la limite antidémocratique des 500 parrainages.

0
21

Santiago Follet

 

Nous pouvons affirmer que Philippe Poutou sera officiellement candidat à l’élection présidentielle 2022. Avec les 439 parrainages validés par le Conseil Constitutionnel jeudi soir et les plus des cents nouvelles enveloppés délivrées vendredi 4 mars, le candidat du NPA a confirmé publiquement avoir dépassé la limite antidémocratique des 500 signatures. Il s’agit d’une très bonne nouvelle pour la gauche révolutionnaire, les travailleurs et tous les exploités et opprimés, que nous célébrons profondément. 

 

Les parrainages : un obstacle antidémocratique 

D’abord, il faut souligner que l’obstacle des 500 parrainages constitue un piège antidémocratique qui devrait être remplacé par un système plus démocratique. Il pourrait être très facilement remplacé par un système des parrainages citoyens moins restrictif ou pour d’autres mesures pour permettre la plus large démocratie électorale. Nous sommes contre cette limite qui empêche des candidatures légitimes de pouvoir se présenter aux élections. 

Les premiers à montrer leur désaccord avec cette méthode sont les propres « parrains » concernés. En effet, dans nos tournées dans des petites communes rurales nous avons observé des maires qui se sentent complètement désintéressés de leur pouvoir de donner leur signature à un candidat particulier. La plupart des maires se déclarent « apolitiques » et ne souhaitent « parrainer personne ». Ils sont contraints à devoir s’afficher publiquement (auparavant les parrainages restaient anonymes) et à devoir justifier leurs choix politiques devant leurs communes. Seulement un petit pourcentage parmi les plus de 40.000 élus autorisés a finalement donné son parrainage à un candidat.  

Il est évident pour tout le monde que le système des parrainages est fait par et pour les grands partis du système. Dans cette campagne, Macron (LREM), Pécresse (LR) ou encore Anne Hidalgo (PS) ont obtenu leurs signatures en un claquement de doigts, alors que pour les partis indépendants il a fallu batailler pendant des mois pour avoir la possibilité de présenter une candidature officielle.

 

L’engagement militant paie 

Pour ces raisons, nous voulons souligner l’engagement des centaines de camarades militants et sympathisants du NPA qui sont allés sur les routes pour que Philippe Poutou soit candidat. Dans nos tournées, des maires des petites communes ont reconnu être touchés par notre démarche d’aller sur les routes et faire des kilomètres pour parler avec eux personnellement. Cette initiative a été bien reçue et appréciée, contrairement aux méthodes des politiciens du système qui obtiennent leurs signatures avec des coups de fil, des mails ou des pressions contre les maires. 

Dans cette bataille, nous avons engagé toutes nos forces militantes dans la recherche des parrainages avec la conviction de l’importance de la présence d’une candidature anticapitaliste aux prochaines élections. Avec le succès de la réunion publique avec Philippe Poutou à Paris 8, des jeunes militants qui font leurs premières expériences militantes se sont engagés à participer à cette campagne. Un phénomène qui s’est répété partout en France et qui renouvelle les forces de notre organisation pour militer cette campagne anticapitaliste et révolutionnaire.

 

Construire une campagne anticapitaliste avec Philippe Poutou et le NPA

La campagne du NPA relève l’existence d’une force militante vivante et enthousiaste, qui s’engage pour changer la réalité et pour mettre en place une alternative anticapitaliste, internationaliste et révolutionnaire. Les interventions de Philippe Poutou dans les médias et dans les meetings de campagne provoquent l’enthousiasme de ceux qui se voient représentés par un ouvrier anticapitaliste au chômage.

En effet, le discours de Poutou reste la voix dissonante de cette campagne qui contredit l’ambiance réactionnaire de la plupart des candidats. Parce que Poutou représente une candidature de la classe ouvrière, un travailleur anticapitaliste qui se bat contre les politiciens de la bourgeoisie. 

Après cette victoire démocratique, c’est le moment de s’organiser pour mener une campagne anticapitaliste, antiraciste, féministe, écologiste et internationaliste avec Philippe Poutou et le NPA. Des nombreuses initiatives seront organisées dans les prochaines semaines avec des réunions ouvertes et publiques, des mobilisations, la présentation du programme et des journées de formation anticapitaliste.

Pour stopper Macron et les idées d’extrême droite dans les rues et dans les urnes. Pour dire non à la guerre en Ukraine, contre l’impérialisme de Poutine et de l’Otan. Pour mener une campagne politique anticapitaliste et pour construire une organisation révolutionnaire militante pour renverser le capitalisme. Un ouvrier sera là pour bousculer la présidentielle ! Rejoignez-nous ! 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici