Rassemblement à la Préfecture de Bobigny pour la régularisation des étudiants étrangers de Paris 8

Ce mercredi 4 mai à 14h un rassemblement aura lieu à la Préfecture de Bobigny, à l'appel de plusieurs organisations étudiantes pour la régularisation des étudiants étrangers de l'université Paris 8.

0
12

Pour la régularisation des 23 étudiants sans-papiers de Paris 8 ! 

À ce jour ce sont plus de 1000 étudiants sans-papiers qui sont inscrits à l’université Paris 8.

Durant la crise sanitaire, ils ont été au premier plan : ils ont fait tourner la société en gardant les enfants des soignants, en travaillant dans les écoles, dans les restaurants, en livrant des courses et en faisant du bénévolat. Certains vivent dans la plus grande précarité, surexploités par des patrons qui profitent de la situation qui leur est imposée.

Ils étudient en France depuis des années, comme tous les autres étudiants. Ils ont d’excellents dossiers et certains d’entre eux attendent leur régularisation pour pouvoir s’inscrire en master et en thèse. Mais sans-papiers, ils sont privés de libertés, leurs chances sont très limitées et ils vivent dans la peur des contrôles et de la répression.

Ils doivent avoir le droit d’étudier librement, de faire leurs études et d’avoir leur diplôme comme tous les étudiants !

Cela fait maintenant plus de 14 mois que 32 étudiants sans-papiers se battent dans le cadre du Collectif des Étudiant.e.s Étranger.e.s Paris 8 pour la régularisation leurs dossiers. Après plus d’une année de lutte, 9 étudiants ont été régularisé, mais les 23 autres sont toujours dans l’attente, et n’ont reçu ni notification, ni retour de la Préfecture. La Préfecture ne garantit aucune régularisation à ce jour pour les 23 étudiants, avec le risque que les étudiants sans-papiers de Paris 8 fassent l’objet d’une Obligation de quitter la France (OQTF).

Un refus de la Préfecture de régulariser les 23 étudiants serait inacceptable, ils doivent obtenir leur régularisation dès maintenant !

De plus, dans le contexte de la crise en Ukraine, de nombreux étudiants sont partis de leur pays pour se réfugier en France. Et alors qu’ils espéraient une protection, ceux-ci se sont vus triés selon leurs nationalités : le gouvernement a choisi de mettre en place la distinction entre les étudiants nationaux et les non-nationaux, en imposant à ces derniers de trouver une inscription à l’université ou un travail pour être régularisés. La condition doit être remplie avant un délai d’un mois, dont le terme arrive prochainement ; au-delà de cet ultimatum les étudiants réfugiés venus d’Ukraine seront, eux aussi, concernés par une OQTF.

Nous dénonçons ce tri discriminant et lions nos revendications aux leurs, en soutenant leur inscription à l’université Paris 8 et la régularisation de tous les étudiants étrangers, sans distinction de nationalité.

Nous exigeons du préfet de Bobigny qu’il régularise immédiatement les 23 étudiants sans-papiers de Paris 8 qui en ont fait la demande ! Nous appelons toutes les organisations politiques, syndicales et associatives à se joindre au rassemblement du mercredi 4 mai à 14h devant la préfecture de Bobigny pour porter cette exigence auprès du préfet.

Nous exigeons d’être reçus par le préfet de Bobigny pour exiger la régularisation des 23 étudiants sans-papiers de Paris 8.

 

Premiers signataires de l’appel : 

Collectif des étudiants étrangers de Paris 8

NPA Jeunes Paris 8

Le Poing Levé Paris 8

Fédération des Jeunes Révolutionnaires

POID

UNEF Tacle

SUD Education 93

Puede ser una imagen de texto

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici